Préface

Authored by: 

 

La liberté d’expression et la libre circulation de l’information et du savoir sont essentielles aux sociétés démocratiques. C’est pourquoi le rapport de cette année deL’observatoire mondial de la société de l’information (OMSI) a pour thème « L’accès à l’information et au savoir en ligne – faire avancer les droits humains et la démocratie ».

L’OMSI se veut une plateforme importante pour exprimer les perspectives de la société civile sur l’état de la société de l’information. En encourageant des personnes et des organisations à contribuer, il vise également à renforcer et à soutenir les plateformes de réseautage et à améliorer les capacités dans les domaines de la recherche, de l’analyse et de la rédaction.

Cet état des lieux annuel – qui donne lieu à un rapport imprimé et en ligne – contribue à mettre de l’avant et à contextualiser le processus de formulation des politiques, ainsi que le réseautage et le plaidoyer de la société civile aux niveaux local, régional et mondial.

L’OMSI souhaite contribuer à surmonter les disparités en matière d’accès aux TIC tout en plaidant pour les droits humains, la promotion de l’éducation et de l’accès public à l’information, l’autonomisation des femmes et la prospérité économique. Ces objectifs ne seront atteints – selon l’Agenda de Tunis – que par la participation, la coopération et les partenariats entre les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les organisations internationales.

L’OMSI 2009 est dédié à Amy K. Mahan. Amy a participé à l’OMSI depuis sa conception et à titre de collaboratrice spéciale, elle a rédigé la section intitulée « Mesurer les progrès » pour les éditions de l’OMSI 2007 et l’OMSI 2008. Sans son décès prématuré le 5 mars 2009, elle aurait certainement participé à l’OMSI 2009. Amy a touché tous ceux qui ont travaillé avec elle et elle laisse derrière elle un travail d’activiste qui aspire à associer la rigueur intellectuelle à des résultats concrets qui améliorent la vie de ceux qui n’ont pas accès aux ressources et au pouvoir.

C’est avec plaisir que nous vous présentons la troisième édition du rapport. Nous sommes convaincus que cette importante contribution à l’édification d’une société de l’information axée sur les gens finira par avoir un impact sur les processus de formulation des politiques dans le monde.

Anriette Esterhuysen
Directrice, Association pour le progrès des communications (APC)

Manuela Monteiro
Directeur, Humanist Institute for Cooperation with Developing Countries (Hivos)